Compte rendu 24 Octobre 2017 Gala Paris

En ce 24 octobre a eu lieu au théâtre le Lucernaire à Paris le gala pour l avant première de projection du film de Joao Correa : le Consul de Bordeaux.

Joao Correa est l auteur de l histoire du film original et co réalisateur du film.

Les spectateurs sont nombreux .

La salle est complète.

Monsieur l Ambassadeur de Belgique en France, Monsieur Vincent Mertens de Wilmans nous fait l honneur de sa présence.

Plusieurs représentants d Ambassades européennes sont également présents : Croatie, Espagne par exemple.

Le gestionnaire de la salle présente brièvement le film et présente le réalisateur Joao correa.

Applaudissements nourris.

La présence du réalisateur apporte toujours un plus.

Le film le Consul de bordeaux nous retrace ce moment important dans le vie d un diplomate Consul du Portugal à Bordeaux en l occurence.

Ce moment il ne l a ni choisi ni voulu. Peut être aurait il préféré ne pas le vivre mais le fait est là.

Des milliers de personnes sont en danger. Seul un visa peut leur sauver la vie.

Le problème du Consul : la circulaire 14.

Cette circulaire éditée le 11 novembre 1939 par le gouvernement portugais  du dictateur Salazar  interdit aux diplomates de délivrer des visas aux personnes qui ne sont pas «  dignes » d’entrer au Portugal parmi eux des juifs expulsés de leur pays d’origine.

Dans un premier temps le Consul va s y conformer. C est son devoir de diplomate. Mais très vite il va être en disharmonie avec sa conscience et plus encore avec sa religion.

Alors  après moultes tourments il va considérer qu il ne peut laisser des êtres humains en danger.

Il va donc délivrer des visas aux seuls juifs d abord à tout qui se sentant menacé souhaite fuir la France ensuite.

Il recevra des avertissements de son gouvernement mais ira jusq au bout.

Il sera démissionné d office le 23 juin 1940

De retour au Portugal le 08 juillet 1940 il sera destitué et mourra dans la misère.

C est près de 30000 personnes qui ont été sauvées par le Consul du Portugal à Bordeaux Aristides De Sousa Mendes en juin 1940.

Parmi les enfants sauvés  par le Consul, se trouve Aaron Appelman. Il deviendra un chef d orchestre de renommée mondiale.Le film raconte son parcours .

Un débat va suivre cette projection.

Des élèves et leur professeur sont dans la salle.

Des membres du comité national français pour la mémoire De Sousa Mendes sont également présents.

De même que le président des producteurs du cinéma européen.

Nous y apprenons que le Consul sera persuadé du bien fondé de sa décision et qu il pourra facilement rallier Salazar à sa cause.

Dans la salle également un rescapé de la Shoah, Claude Berger devenu écrivain. Très ému par ce film. Il nous dira l importance de cet outil à diffuser dans les écoles.

Et ce sera la conclusion de cette merveilleuse soirée.

Transmettre ce film en tant qu outil pédagogique dans les écoles et susciter des réactions des prises de conscience.

Car

L éducation ne garantit pas un monde sans turbulences mais sans éducation les turbulences sont garanties.

Le livre sur lequel se base le film a été présenté. Edité par les éditions l’Harmattan. Il sortira officiellement le 01 novembre.

Merci au réalisateur Joao Correa .

Merci à ceux qui se sont acharnés pour obtenir les visas de distribution du film.

Le film le Consul de bordeaux est en exploitation journalière à Paris à partir du 22 novembre.

Adresse

 

Cinéma Paris – Le LUCERNAIRE

Rue Notre Dame des Champs 53

75006 PARIS

Tél : 0033 45445734

Internet : https://lucernaire-vad.cocetine.fr/reserver/

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s